J’ouvre aujourd’hui une série en plusieurs volets autour de la pratique de la cohérence cardiaque en milieu professionnel et entrepreneurial. Par ces petits modules j’ai à coeur de démocratiser cette pratique formidable encore trop peu connue dans le monde du travail de nos contrées. J’ai également envie d’y donner la place qu’elle mérite !

Pour ce premier épisode, j’ai choisi de vous expliquer brièvement ce qu’est exactement la cohérence cardiaque et le pourquoi du mot “cardiaque”. Ce n’est pas chose facile, car si la pratique de la cohérence cardiaque est simple, l’expliquer se révèle plus ardu.

Souvent le terme “cardiaque” est l’objet d’interrogations et d’incompréhensions. Parfois même ce mot fait peur et est vu de façon péjorative car il ramène au milieu médical et à la cardiologie avec tout son cortège de maladies cardiaques.

Alors pourquoi le terme cardiaque est-il utilisé dans le nom de cette pratique aux multiples bienfaits pour la santé et contre le stress ? La réponse est simple : la pratique de la cohérence cardiaque se fonde sur la notion de variabilité cardiaque. En temps normal notre cœur accélère et ralentit en permanence pour s’adapter aux sollicitations de notre environnement. La durée entre deux battements cardiaques n’est donc jamais la même…

A contrario, l’état dit de “cohérence cardiaque” est un état d’équilibre physiologique, psychologique et émotionnel dans lequel notre système nerveux autonome, système d’adaptation à l’environnement est stable. C’est un état de neutralité émotionnelle qui va conduire à un rapide retour au calme et à une impression de prise de distance et de lâcher-prise.

La manière la plus simple et la plus rapide pour induire un état de cohérence cardiaque est de faire appel à notre respiration, c’est-à- dire en inspirant et expirant à une fréquence donnée.

Et notre cœur dans tout cela me direz-vous ? J’y arrive maintenant. Dans cet état de cohérence cardiaque notre cœur bat de manière régulière et périodique en se synchronisant sur notre respiration. La durée entre deux battements devient à présent égale.

Pour démontrer et valider qu’un sujet est réellement en état de cohérence cardiaque, il est nécessaire d’utiliser un dispositif de cardiofeedback tel que je l’utilise dans mon cabinet. Un petit capteur est branché à l’oreille de façon à enregistrer le rythme cardiaque en temps réel et à le reproduire sous forme de courbe. J’utilise d’ailleurs ce matériel de cardiofeedback lors de mes séances individuelles et cours collectifs pour démontrer et expliquer à mes clients ces notions de cohérence cardiaque et de variabilité cardiaque.

J’espère que ces quelques lignes vous auront aidé à mieux comprendre le pourquoi du terme “cardiaque” dans le nom de cette pratique qu’est la cohérence cardiaque. Pour des informations plus détaillées sur le sujet, je vous invite à consulter la page de mon site web dédiée à cette technique.

Je vous remercie pour la lecture de ce premier module consacré à la cohérence cardiaque en milieu professionnel et vous donne rendez-vous très bientôt pour le deuxième qui sera dédié aux bienfaits de la pratique. Je vous exposerai également les situations professionnelles concrètes dans lesquelles la cohérence cardiaque peut trouver sa place et se révéler d’une grande utilité.

 

 A bientôt et zènement vôtre.